Mons: accusé de s’en être pris aux psys qui voulaient l’aider

Mons: accusé de s’en être pris aux psys qui voulaient l’aider
Illustration B.L.

Mais voilà. L’homme est bien connu de la justice. En août 2019, il avait déjà purgé une peine de prison. Libéré, mais à la rue sans ressource, il trouve où se loger chez une connaissance qui à l’entendre, profite de la situation pour lui faire voler divers objets.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct