Fellation sur YouTube: le tribunal de Mons acquitte l’ex-mari

Fellation sur YouTube: le tribunal de Mons acquitte l’ex-mari

Assisté de Me Marino Santarelli, l’homme avait invariablement soutenu que non, cette vidéo, il ne l’avait jamais, ni filmée, ni diffusée sur Internet. Il avançait un argument imparable : le sexe que l’on voyait sur la vidéo prise à une cinquantaine de centimètres des ébats, ce n’est pas le sien !

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct