Quaregnon: Angélique veut récupérer ses animaux exotiques saisis

Avec Gizmo, son saïmiri.
Avec Gizmo, son saïmiri. - COM

C’est le cœur lourd qu’Angélique se souvient de la saisie de ses cinq animaux, le 14 novembre dernier. « Je les ai vus stressés le jour de la saisie. Ils me regardaient l’air de dire, « Maman, que se passe-t-il ? » J’étais considérée comme une criminelle… J’ai voulu les mettre moi-même dans les cages.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct