Suspension du prononcé pour le dragueur de mineures sur internet

Le palais de justice de Verviers.
Le palais de justice de Verviers. - F.P.

Un premier cas concernait Valérie (prénom d’emprunt), une jeune fille de 13 ans, avec qui le prévenu a échangé des photos à caractère sexuel.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct