Tennis: les clubs de Mons-Borinage sont dans le rouge

Jan Mertens et son épouse gèrent le RTC Nimy et sont inquiets.
Jan Mertens et son épouse gèrent le RTC Nimy et sont inquiets. - C.L.

Depuis le 12 mars dernier, et les premières mesures prises par le Conseil national de sécurité pour stopper la contagion du coronavirus, tous les clubs de tennis sont à l’arrêt. Les compétitions et les cours ont été annulés, bars et club-houses ont également dû fermer leurs portes. Au pire moment !

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct