Coronavirus: les restaurateurs tentent de s’organiser autrement

Coronavirus: les restaurateurs tentent de s’organiser autrement

Luc Broutard, propriétaire de six restaurants (La Table du Boucher…) de la région de Mons, est sous le choc. « Je ne comprends pas qu’on nous oblige à fermer du jour au lendemain, on n’a pas le temps de se retourner… Je mets entre 40 et 45 personnes au chômage technique, c’est dramatique », regrette le restaurateur.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct