Mons-Bo: les supermarchés pris d’assaut à cause du coronavirus

Le rayon des pâtes est quasiment vide.
Le rayon des pâtes est quasiment vide. - F.M.

« L’impression d’être en état de guerre. » Voilà comment Kahtleen Vanlangendonck, l’exploitante indépendante du magasin AD Delhaize Mons à la rue de Nimy, résume la situation. Des habitants de Mons-Borinage se préparent en effet à l’accélération de l’épidémie de coronavirus.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct