Françoise, d’Harmignies, victime d’inondations: «Un cauchemar»

Françoise Hubin, 50 ans, a très peu dormi dans la nuit de mardi à mercredi. La raison ? La Trouille est sortie, ce mardi, de son lit. Malgré les 300 mètres qui les séparent, sa propriété, chaussée de Beaumont à Harmignies, a été touchée. L’eau était aussi bien présente, ce mardi, rue Berlanger.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct