Une chanson à la gloire de Bertrand Caroy, écrite par une Athoise

L’inspecteur borain confie avoir été touché par cette démarche.
L’inspecteur borain confie avoir été touché par cette démarche. - E.G.

« Chaque jour vous instaurez la paix, vous agissez sans regret, votre métier est pourtant si dénigré. Mais chaque jour vous êtes présent, ici, là-bas, n’importe quand. Monsieur, vous êtes devenu l’un des plus grands.

Découvrez l'abonnement numérique la Province à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Province à -50% pendant 6 mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct