Cross: les Dourois ont brillé sur leur terril

Le cross court de Dour n’a pas vraiment été une promenade de santé. Même s’il a pris le meilleur pour 4 secondes sur le Brabançon Arthur Chrétien, Colquhoun a dû piocher sur les contreforts du terril de la Machine à Feu. « Je ne suis pas en toute grande forme en ce moment », explique l’athlète dourois. « J’ai dû stopper pendant une dizaine de jours à cause d’une douleur au pied.

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct