La biche secourue à Bas-Oha n’a pas survécu

La biche secourue à Bas-Oha n’a pas survécu
Photo d’illustration.

« Elle n’avait aucune fracture apparente mais souffrait d’un important traumatisme crânien », explique Philippe Schutters, le vétérinaire et responsable de la sécurité civile animalière de la province qui lui a donné les premiers soins. La biche était également dans un état de choc important lié au stress

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct