Procès Buizingen: «Nos enfants ont disparu en toute sécurité»

«
on a l’impression que l’accident est dû à la faute à pas de chance
».
« on a l’impression que l’accident est dû à la faute à pas de chance ». - G.H.

Pour rappel, dans l’accident de Pécrot, 8 personnes ont perdu la vie. « Après Pécrot, la SNCB a tout misé sur la vigilance des conducteurs et non sur un système de freinage automatisé comme elle aurait dû le faire », a notamment expliqué l’un des avocats de la partie civile. « La SNCB a une sorte de foi, infaillible que l’humain ne fait pas d’erreur.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct