Procès Buizingen: les larmes du conducteur

Le conducteur a craqué pour la première fois.
Le conducteur a craqué pour la première fois. - Archives/Belga

Durant ce deuxième jour de plaidoiries, l’assemblée est un peu plus clairsemée que ce lundi. Pour les victimes de la catastrophe de Buizingen et leurs proches, les journées sont chargées, très difficiles à supporter. Beaucoup ont d’ailleurs décidé de rester à la maison pour éviter de ressasser le drame. Et c’est bien légitime.

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique la Province pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct