La bévue électorale de Caroline Taquin, bourgmestre de Courcelles

La bévue électorale de Caroline Taquin, bourgmestre de Courcelles

Plumiers rouges à Bruxelles, boîtes à tartines bleues à Courcelles. Décidément, la distribution d’objets assimilables à des gadgets est à la mode ces derniers jours. Le hic, c’est que c’est interdit et qu’en cas de plainte adressée au parlement wallon, la Commission de contrôle des dépenses électorales peut établir des sanctions allant jusqu’à l’inéligibilité d’un candidat.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct