Mons: la sélection de «Mons en Mieux!» est presque au complet

Georges-Louis a dévoilé la composition de sa liste «
Mons en Mieux
!
» ce mercredi au stade Tondreau.
Georges-Louis a dévoilé la composition de sa liste « Mons en Mieux ! » ce mercredi au stade Tondreau. - D.R.

Comme un symbole, Georges-Louis Bouchez a presque dévoilé la totalité de sa sélection pour les prochaines élections communales sur le terrain du stade Tondreau. À J-1 de la Coupe du monde, le sélectionneur de « Mons en Mieux ! » est bien décidé à s’emparer du Graal, soit le mayorat détenu par les socialistes depuis 1953. L’équipe pluraliste a également annoncé la création d’une section locale, présidée par Jean-Luc Quertinmont, et d’une section junior, dirigée par la prometteuse Opaline Meunier, deuxième sur la liste. Nouveau venu dans la compétition, le mouvement a choisi 25 challengers, qui n’ont jamais eu d’appartenance au niveau politique. Une fois n’est pas coutume, l’équipe évoluera avec 15 libéraux, mais ne croyez pas pour autant que Mons en Mieux ! sera sur la défensive : « Il y a de la colère en moi par rapport au bilan de la majorité mais cela me pousse aussi à agir pour ma ville. Nombreux sont ceux qui abusent de cette formule d’ouverture que nous prônons alors que seuls deux ou trois candidats venant de l’extérieur viennent garnir des listes partisanes. Cela n’est pas le cas de « Mons en Mieux ! » qui est un véritable mouvement local structuré », explique ainsi Georges-Louis Bouchez. Surnommé « l’Apache » par ses proches, le chef de file recrute également chez l’adversaire pour montrer son ouverture. Opaline Meunier au cdH, François Collette du côté des Verts, dernier sur la liste et enfin trois personnes issues du PS, dont la chanteuse Maria D, battront la mesure de la campagne. Reste à désigner les surprises du chef, deux socialistes qui se dévoileront le 1er juillet prochain, même si certaines sources confirment que l’ancien bourgmestre de Colfontaine, Patrick Piérart, s’engagerait dans la course. Ce dernier a néanmoins formellement démenti, (pour brouiller les pistes ?) Car le tacticien le sait, la course est encore longue et semée d’embûches. Georges-Louis Bouchez pourra dès lors compter sur son capitaine, Richard Miller, troisième sur la liste et capable de tempérer son protégé et sélectionneur au tempérament fougueux, qui comptera sur quatre candidats syndicalistes (deux CSC et deux CGSP). « Mons en mieux ! » taxé de Mons en vieux ! s’en défend, la moyenne d’âge de l’équipe se situe à 45 ans.

Schéma de jeu

Après la présentation de l’équipe, place au schéma de jeu. Déterminé à faire partie de cette recomposition du paysage politique avec ses nouveaux enjeux, « Mons en Mieux ! » a placé ses trois priorités pour la prochaine campagne : « Tout d’abord, Flénu, Cuesmes et Jemappes seront les communes que nous tenteront d’aider en priorité car ce sont les plus précarisées. Le taux de chômage est de 20 % chez nous, alors que la moyenne est de 12 % en Wallonie. On a reçu plus d’un milliard de fonds FEDER mais la majorité en place a choisi une politique de prestige au lieu de développer des liens entre les universités ou encore de développer une politique en matière de commerce. À l’horizon 2026-2030, on atteindra les 100.000 habitants, et il y aura encore plus de pauvres si on continue dans l’échelle actuelle », prévoit Georges-Louis Bouchez. Deuxième priorité, l’enseignement, l’un des schémas envisagés sera l’apprentissage obligatoire du néerlandais dans les 33 écoles montoises. Enfin, le secteur de la santé sera lui aussi visé, un secteur dédié à l’imprévisible David Bouillon. D’autres idées seront entérinées au congrès du mouvement le 30 juin prochain. Reste maintenant aux Montois à choisir leur sélectionneur pour 6 ans.

La sélection

1.Georges-Louis Bouchez, 2. Opaline Meunier, 3. Richard Miller, 4. Maria Sallustio, 5. Hervé Jacquemin, 6. Françoise Colinia, 7. Candidat Socialiste, 8. Candidat socialiste qui dispose d’une fonction importante au sein du parti, 9. Florent Dufrane, 10. Estelle Heyters Caudron, 11. Emmanuel Tondreau, 12. Aurélie Dufour, 13. David Bouillon, 14. Thérèse Draguet, 15. Jean-Marc Lecocq, 16.Nathalie De Bosscher, 17. Joël Van Aelst, 18. Frédérique Mahy, 19. Bernard Maton, 20. Line Lambelin, 21. Lucien Nagels, 22. Christine Lecomte, 23. Mickael Meneghetti, 24. Isabelle Lorge, 25. Mathieu Veltri, 26. Isabelle Hauquier, 27. Walter Blot, 28. Sabine Belloul, 29. Mickael (Chris) Massaki, 30. Claudia Giantin, 31. Tobias Wauquier, 32. Evi Bettens, 33. Vincent Defraey. 34. Lauralee Quertinmont, 35. Sebastien Moerkerke, 36. Christine Velghe, 37. Calogero Caci, 38. Antoinette Nzobia Esombo, 39. Guillaume Soupart, 40. Maggy Cottin, 41. Marc Vandercammen, 42. Mouna Lourini, 43. Charles Vastersaegher, 44. Christine Lagneau. 45. François Collette.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons communales 2018Région wallonneMons (Hainaut)
Chargement
Tous

En direct

Le direct