«Rin à déclarer», la nouvelle pièce de Henri Hardenne à Harre

Henri Hardenne (médaillon) et la troupe de Harre.
Henri Hardenne (médaillon) et la troupe de Harre.

R.A.S. Derrière ces trois lettres codées se cache un langage initialement propre aux policiers et aux ex-gendarmes. Mais depuis bien longtemps, elles se sont intégrées dans le langage courant. Celui de l’homme de la rue.

De ces trois lettres, un policier marchois, Henri Hardenne, en a fait une pièce en wallon : « Rin à déclarer ».

Découvrez l'abonnement numérique la Province à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Province ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct