• Courcelles: un chauffage débranché prend feu

    20180217_121845

    Vers midi, ce samedi, le feu s’est déclaré dans le garage d’une habitation de la rue Albert Lemaître à Courcelles.

    L’habitant, qui avait été rechercher un vieux chauffage au bain d’huile dans sa cave, l’allume dans son garage.

    Méfiant au vu de la vieillesse de l’engin, il le débranche et quitte la pièce.

    Mais l’huile continue de chauffer et le radiateur prend feu, communiquant ce dernier au pneu d’une brouette qui se trouvait à proximité.

    Une épaisse fumée noire s’est, finalement, dégagée de l’habitation.

    Les pompiers ont rapidement maîtrisé la situation.

  • Charleroi - Standard: Pollet repris, Grange bon pour le service

    Pollet et Remacle font partie des 20 élus carolos pour ce dimanche.
    Pollet et Remacle font partie des 20 élus carolos pour ce dimanche. - K.F.

    A l’issue de l’entraînement de ce samedi matin, Mazzù a communiqué ses choix en vue du match très attendu de ce dimanche.

    Les blessures de Penneteau et Ilaimaharitra profiteront à Mandanda et Diandy.

    Pollet fait son retour en sélection. Grange la retrouve aussi après une semaine sans douleurs.

    La sélection (21) : Mandanda, Imbrechts, Baume, Núrio, Marinos, Pollet, Benavente, D’Alberto, Zajkov, Saglik, Fall, Martos, Hendrickx, Diandy, N’Ganga, Dessoleil, Rezaei, Bedia, Remacle, Baby, Grange.

    Blessés : Willems, Semedo, Penneteau, Ilaimaharitra.

    Non repris : Rodes, Celestine.

  • M/M: Accueillies chez une dame âgée, elles partent avec son sac

    rue industrie

    Les faits se sont produits ce vendredi 16 vers 15h35 dans une habitation de la rue de l’industrie à Mont-sur-Marchienne.

    Deux femmes issues de la communauté des gens du voyage ont été invitées par une dame de 85 ans à entrer dans son domicile.

    La vieille dame qui les connaissait de vue leur a accordé sa confiance.

    Alors qu’elle les avait toujours à vue et qu’elle leur offrait des vêtements chauds, les deux voleuses lui ont subtilisé sont sac à main.

    Elles sont, évidemment, reparties avec.

  • Plan de développement local: Raphaël Pollet intrigue le PTB

    d-20170310-3DGAFD 2017-03-10 16:27:09

    Pour bien comprendre les choses, il faut tout d’abord savoir ce qu’est l’ADLU. Née récemment, celle-ci a pris la forme d’une régie communale autonome. Cette agence sera chargée de détecter les bâtiments délabrés, de contacter les propriétaires, de les racheter et de les transformer selon le plan de développement local approuvé par le Collège communal. Le tout avant de les revendre. Grosso modo. Ce procédé permettra de remettre à neuf certaines zones. Les moyens vont d’ailleurs être concentrés sur «  les quartiers qui concentrent les difficultés, tant au niveau du bâti que du social. Nous allons investir beaucoup plus là-bas  », détaillait Paul Magnette lors du grand lancement.

    Pas de conflit d’intérêts

    Dans ce contexte, la nomination de Raphaël Pollet a, comme déjà évoqué, fait bondir le PTB. «  On ne peut pas siéger dans une intercommunale si on est actif dans le même domaine dans le privé  », explique Sofie Merckx. «  Une telle règle n’existe pas pour les régies communales, mais on pourrait espérer qu’elle s’applique quand même, par esprit de logique. Or, il existe à mes yeux un risque de conflit d’intérêts entre un promoteur immobilier pour IRET et les activités de l’ADLU.  »

    Le principal intéressé se veut serein face à cette réflexion. «  J’avais moi-même soulevé la problématique dès le début. Mais on m’a expliqué les opérations réalisées par l’ADLU. Celles-ci concernent au maximum une dizaine de logements à la fois alors que les projets avec moins de 10 ou 15 millions d’investissement n’intéressent pas IRET. L’une n’entre donc pas en concurrence avec l’autre. On a fait appel à moi pour mon expertise, mais à une échelle bien différente.  »

    Du côté de la Ville, on corrobore les déclarations de Raphaël Pollet. «  En outre, selon nos statuts, si quelqu’un se retrouve dans une position de conflit d’intérêts, il ne participe pas à la délibération.  » Dont acte.

  • Olne : un véritable arsenal démantelé chez un collectionneur

    En 2013, un arsenal similaire était retrouvé à Neupré.
    En 2013, un arsenal similaire était retrouvé à Neupré.

    La rue Moulin Lochet est située dans le bas de la commune d’Olne, à la limite avec Nessonvaux. Il s‘agit d’une rue étroite, composée essentiellement de maisons unifamiliales. Tout le monde s’y connaît, et les voisins veillent entre eux à leur sécurité. Aussi, quand des va-et-vient ont été remarqués de plus en plus souvent aux abords du numéro 23, des riverains se sont inquiétés, et ont signalé les agissements suspects à la police. Les voitures allaient et venaient. Il ne s‘agissait visiblement pas de membres de la famille.

    L‘enquête a poursuivi son petit bonhomme de chemin pour aboutir, le vendredi 9 février dernier, à une perquisition en bonne et due forme.

    Explosifs et fusils-mitrailleurs

    Les enquêteurs ont ainsi pu mettre la main sur une quantité impressionnante d‘armes à feu. Certaines sources parlent de centaines de pièces, d‘autres affirment qu‘on dépasse les milliers. De quoi cet arsenal se compose-t-il ? Toujours selon nos informations, des fusils-mitrailleurs, des explosifs et des armes de poing ont été saisis. Certains étaient remisés dans une cachette. L‘homme vivait sur place, visiblement pas effrayé par la dangerosité des lieux.

    L’arsenal a été retrouvé dans cette petite maison.

    Deux engins explosifs, qui n‘étaient pas assez stables pour être transportés, ont été détruits sur place. Les explosions ont été réalisées dans un lieu qui n‘était pas proche des habitations, même si certains Olnois ont pu entendre les déflagrations.

    Le propriétaire est un monsieur qui vivait seul et qui était assez solitaire. Il a été relaxé au terme de son audition. Il s‘agirait d‘un grand collectionneur. L‘enquête se poursuit néanmoins.

    Aucun danger pour les habitants

    Tous les lieux ont été vidés et sécurisés. Il n‘y a donc plus rien à craindre pour la sécurité des habitants.

    Ce dossier fait immanquablement penser à celui qui s‘ouvrira ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Liège. Celui de Serge Coura, ce Neupréen inculpé dans un vaste dossier d’armes à feu. L’enquête avait débuté en avril 2013, lorsqu’un livreur s‘était étonné du contenu d’un colis, qui venait de céder. Un impressionnant arsenal avait été mis au jour au domicile du Neupréen. Des pistolets, des mitraillettes, et même un char avaient été découverts dans son jardin !

  • Neige : dernier jour pour le ski, ce dimanche

    Plusieurs parcours de ski de fond sont encore proposés comme au Signal de Botrange.
    Plusieurs parcours de ski de fond sont encore proposés comme au Signal de Botrange. - Belga

    Si le temps est ensoleillé pour le bonheur de nombreuses personnes, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les skieurs du sud du pays. La semaine de vacances a vu le nombre de centres de ski ouverts diminuer de jour en jour. Ce dernier week-end de Carnaval accueillera les derniers amateurs de glisse dans les quinze dernières stations encore accesibles.

    L’offre s’est recentrée principalement sur les Cantons de l’Est et sur la province du Luxembourg où le site de la Baraque Fraiture est désormais la seule station à recevoir les visiteurs. La raison : des températures à la hausse et des chutes de neige moins importantes depuis le début de la semaine. Pourtant, il est encore possible de skier dans de bonnes conditions.

    Vers une fin de saison

    La pluie de vendredi a permis aux pistes de dégeler durant la nuit et de rendre la neige compacte. «  Ce sont des conditions correctes pour la pratique du ski et qui permettent de bonnes conditions de glisse pour nos visiteurs  » assure-t-on au centre de ski du Signal de Botrange.

    Des pistes qui ne devraient pas rester ouvertes au-delà de ce week-end de Carnaval en raison des températures douces annoncées pour les prochains jours. «  Nous n’ouvrirons probablement pas lundi sauf si les prévisions météo se confirment et qu’il tombe au moins 5cm de neige fraîche  » affirment encore les responsables du centre du Signal de Botrange.

    Les différents exploitants des pistes de ski des Cantons de l’Est et du Luxembourg conseillent donc aux amateurs de glisse de profiter des pistes ce dimanche. Bien que l’offre soit réduite, le nombre de pistes et d’activités possibles devrait ravir petits et grands.

    Le ski de fond en vedette

    Parmi les activités possibles, on retrouve principalement du ski de fond. Le centre de Houyres sur les hauteurs de Malmedy propose un parcours de 2,5 et 5 km. Les centres des Hautes-Fagnes disposent quant à eux de tracés de 2,5 et 25 km au départ des centres du Signal de Botrange, de la Maison du Parc de Botrange, du Mont Rigi, de la Baraque Michel et du Mont Spinette. En province de Liège, il est aussi possible de skier sur la seule piste de 3 km ouverte au centre du Val de Wanne.

    Pour les amateurs de ski alpin, il faut se rendre à Ovifat, dans les Cantons de l’Est, et également à la Baraque Fraiture. Les personnes qui n’aiment pas skier pourront toujours se rabattre sur la luge et la motoneige au centre de Houyres. C’est le seul centre qui propose encore ces activités. Comptez 9 euros pour trois tours de motoneige.

    D’autres choisiront probablement de se délaisser sur la neige pour profiter du retour du soleil après deux mois de grisailles.

    A visionner  : le reportage de la RTBF à Ovifat, dans les « cantons de l’Est »

    Loïc Martin

  • Michel, le Liégeois photographié avec 5.000 stars

    lawrence jennifer (3)

    Vous l’avez peut-être déjà aperçu à la sortie d’un concert, à l’entrée d’un hôtel ou dans le public d’un spectacle. Michel Ninane fait partie de ceux qui vouent une admiration sans borne aux artistes.

    « C’est mon oncle qui m’a fait découvrir cet univers. J’avais neuf ans quand il m’a emmené à mes premiers concerts voir Claude François, puis Johnny Hallyday qui est mon idole. »

    hallyday johnny 1 (2)

    hallyday johnny 2

    Fan de Sardou

    Mais c’est seul, du haut de ses 15 ans, qu’il entame sa carrière de chasseur de stars. « J’étais fan de Michel Sardou. En 1978, quand j’ai su qu’il venait au Forum de Liège, je me suis mis en tête de le rencontrer. Je me suis rendu au Forum de Liège pendant les répétitions et j’ai poussé la porte à l’arrière du théâtre. A l’époque, c’était plus facile. Il n’y avait pas encore la même sécurité qu’aujourd’hui. Je suis entré avec mon petit appareil photo. Sardou était sur scène avec ses musiciens. Je suis monté sur scène et personne ne m’a rien dit. C’était magique. Quand il m’a vu, il m’a demandé ce que je faisais là. J’ai répondu que j’étais fan et que je souhaitais un autographe. Il a gentiment accepté et c’est l’une de ses choristes qui a pris la photo. Je l’ai souvent revu par la suite, mais c’est ma seule photo avec lui. »

    sardou michel (2) (2)

    « Tout était possible »

    Une première expérience et une véritable révélation pour notre fan liégeois.

    « Je me suis dit que tout était possible. J’ai ensuite continué avec les artistes que j’aimais. Très vite, j’ai rencontré Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Mohammed Ali, Dalida, Sylvester Stallone, Liz Taylor, etc. Mais c’est en 1983 que j’ai décidé de tous les rencontrer. Pas uniquement celles et ceux dont j’étais fan. » Très vite, il s’organise et connaît tous les trucs. « Les premières années, je me suis rendu partout en France et en Belgique, mais aussi souvent à Londres. J’ai fait tous les festivals, à Monaco, à Deauville, à Saint-Tropez, à Cannes et une dizaine de fois les César. »

    Une vie extraordinaire

    Toujours avec le même but : rencontrer une star et ramener un souvenir.

    « C’est une véritable passion et une façon de vivre qui me rendent heureux. Je ne vis pas la grande vie, mais c’est une vie extraordinaire. Quand je pars à l’étranger, je réserve mes billets à l’avance et je loge dans des petits hôtels. Je suis souvent parti seul à l’aventure. J’ai fait du stop. J’ai dormi dans des endroits insolites, sur des quais de gare, dans des métros. Ma première fois à Paris, j’avais 16 ans. Je suis parti seul en train voir Johnny. J’ai raté mon train et suis revenu le lendemain à midi à la gare des Guillemins. Mes parents étaient sans nouvelles de moi. » Aujourd’hui, Michel continue de vivre pour sa passion. « Je ne me vois pas vivre autrement. Tant que ma santé me le permet, je continuerai. »

    Ci-dessous, un palmarès de ses plus belles prises  !

    Mohamed Ali

    ali mohamed 1 (2)

    Rowan Atkinson

    atkinson rowan (2)

    Jean-Paul Belmondo

    belmondo jean-paul 1 (2)

    belmondo jean-paul 2 (2)

    belmondo jean-paul 4 (2)

    Patrick Bruel

    bruel patrick 3 (2)

    Vincent Cassel

    cassel vincent (2)

    Jackie Chan

    chan jackie (2)

    Jacques Chirac

    chirac jacques (2)

    Kevin Costner

    costner kevin 2 (2)

    Dalida

    dalida (2)

    Alain Delon

    delon alain 1 (2)

    delon alain 3 (2)

    delon alain 4 (2)

    Michael Douglas

    douglas kirk

    douglas michael (2)

    Jodie Foster

    foster jodie

    Jean-Jacques Goldman

    goldman jean jacques (2)

    Jude Law

    law jude 1a (2)

    Sylvester Stalone

    stallone sylvester (2)

    Stromae

    stromae 1 (2)

    Liz Taylor

    taylor liz 1 (2)

  • Trooz: Alain Natalis (44 ans) a disparu depuis le 8 février

    natalis

    Alain Natalis mesure entre 1m80 et 1m85 et est de corpulence sportive. Il a deux tatouages : un dragon noir sur le torse côté gauche et le nom « Cathy » sur le bras gauche.

    Il a une cicatrice sur le dessus du bras gauche, près de l’épaule.

    180208 NATALIS photo 2

    Il est possible qu’il porte une barbe naissante.

    Au moment de sa disparition il portait une casquette noire, une veste doudoune gris noir, un jean bleu foncé et des baskets noires type Adidas avec un motif blanc sur les côtés.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu

  • Retrouvez les rôles de garde en région verviétoise

    medecin_domicile

    MEDECINS

    Le médecin de garde est joignable au numéro unique 1733 qui est d'application pour tout l'arrondissement de Verviers les week-ends et jours fériées.

    Les weekends (du vendredi 19h au lundi 8h) ainsi que les jours fériés (de la veille à 19h au lendemain à 8h), vous êtes invités à téléphoner au nouveau numéro unique : 1733. Ce qui va changer, c’est que votre appel sera pris en charge par un opérateur du Poste Médical Central de Verviers. Il vous fixera un rendez-vous dans un Poste Médical de Garde ouvert à moins de 30 minutes de route de chez vous. Ces 6 postes médicaux de garde sont situés à Henri-Chapelle, Verviers, Spa, Malmedy, Stavelot et Grand-Halleux. Les coordonnées complètes ainsi que les heures d’ouverture vous seront communiquées lors de la prise de rendez-vous. Un système de taxi social est disponible si vous ne disposez pas de voiture.

    En semaine, de 19h à 8h, les numéros de téléphone uniques pour joindre un médecin généraliste de garde, dans l'arrondissement de Verviers, restent inchangés car le déviation vers le 1733 ne se fait pas encore automatiquement (sauf pour les communes de Lierneux et Vielsalm).

    Voici cette liste :

    - 087/33.87.00 : Welkenraedt, Lontzen, Baelen, Limbourg

    - 087/30.01.23 : Herve, Aubel, Thimister-Clermont

    - 087/66.25.66 : La Calamine, Plombières

    - 087/27.09.00 : Stavelot, Trois-Ponts, Stoumont

    - 087/64.65.46 : Spa

    - 080/22.14.77 : Malmedy

    - 1733 : Vielsalm, Lierneux

    Région de Saint-Vith et environs

    La garde pour le sud des cantons de l'Est càd Bullange, Bütgenbach, Amblève, St-Vith, Recht et Burg-Reuland est reprise sous un numéro d'appel unique (1733).

    Région d’Eupen

    Numéro unique 1733 s'applique depuis peu, aussi, à la région d'Eupen du vendredi 20h au lundi 08h.

    APIA

    Garde-malades (toutes régions de Wallonie et Bruxelles)

    0472/77.88.37

    PHARMACIENS

    Uniformisation des horaires de garde des pharmacies

    Voir www.pharmacie.be ou tel au 0903/99.000

    VÉTÉRINAIRES

    Région Ourthe, Vesdre, Amblève

    Grands animaux

    Drs. Evrard - Decheneux - Jacquet (087/22.06.56); Dr. Baltus (04/351.66.06 Chevaux).

    Grands et petits animaux

    Drs. Evrard - Decheneux - Jacquet (087/22.06.56); Dr. Baltus (04/351.66.06 Chevaux).

    Petits animaux

    Drs. Evrard - Decheneux - Jacquet (087/22.06.56); Dr. Baltus (04/351.66.06 Chevaux); Dr. Husson (04/380.17.07).

    Région verviétoise

    Numéro d’appel unique 087/78.51.88.

  • Wanze/Bas-Oha (P1) - Mercenier: «Le maintien avant tout»

    Aucun joueur de Wanze/Bas-Oha n’a encore rencontré la direction pour évoquer la saison prochaine.
    Aucun joueur de Wanze/Bas-Oha n’a encore rencontré la direction pour évoquer la saison prochaine. - Ymages.be

    Wanze/Bas-Oha vient de frapper un grand coup en enrôlant Henri Neerdael. «  Aucun club ne peut laisser passer l’occasion de signer un joueur du calibre d’Henri Neerdael  », explique Jean-Yves Mercenier. «  Des joueurs aux qualités d’Henri, cela ne court pas les rues. Il est normal que le club ait saisi l’opportunité  ».

    Malgré ce premier transfert, les grandes manœuvres en vue de la saison prochaine n’ont pas encore débuté du côté des Sucriers. «  Vu ce championnat bizarre, il est encore trop tôt pour parler concrètement de la saison prochaine. Nous devons d’abord assurer notre maintien. Il suffit d’une spirale négative et nous nous retrouvons vite en bas de classement et cela pourrait tout changer  ». Pourtant du côté du Wanzois, tout semble clair. «  Tout se passe bien dans mon double rôle de joueur et de T2. Je connais les joueurs et j’appréhende mieux les choix sportifs qui doivent être posés. Si le club l’accepte, j’ai encore envie de continuer à jouer l’année prochaine tout en étant membre du staff d’Eric Kerstenne. J’apprends beaucoup à ses côtés, notamment au niveau du management d’un groupe. Nous parlons beaucoup à l’issue des entraînements et des matchs. Au final, je suis capitaine comme la saison dernière et je discute avec le coach des choix à poser. Nous avons la volonté de continuer notre collaboration, mais ce sera au club de décider.  »

    Alors que le premier transfert entrant vient d’être officialisé, il n’y a pas non plus de fumée blanche du côté des joueurs. «  Personne n’a encore été vu. Si le staff est reconduit, nous rencontrerons d’abord les joueurs du noyau pour faire le point avec eux. Mais c’est compliqué de prendre des engagements quand tu n’es pas encore certain de rester en P1. L’objectif est clairement de continuer à travailler avec ce groupe qui est jeune et à l’écoute  ».

    Ce dimanche, Wanze/Bas-Oha reçoit Xhoffraix (15h). Battus à l’aller, les Wanzois auront à cœur de prendre leur revanche face à la phalange germanophone. «  Au match aller, nous avons joué une bonne première mi-temps. Nous avons raté quelques occasions. Nous menons 0-1 à la mi-temps, mais le score aurait dû être plus lourd. Nous nous sommes quelque peu éteints au retour des vestiaires et nous perdons finalement 2-1. Ce serait idéal pour la confiance d’enchaîner une seconde victoire, ce qui a été trop rare cette saison. Mais méfions-nous des Xhoffurlains qui ne lâcheront rien  ».