Publié le Mardi 27 Mars 2012 à

Régions > Mons > Sports

Mons-Hainaut: prenez part au débat

Rédaction en ligne

Le coach Shivek, les jeunes belges, le niveau de jeu, les transferts, l’ambiance... Aucun sujet n’a été éludé lors de la rencontre entre la direction et les supporters de Mons-Hainaut. N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions suite à cette table ronde originale.
Supporters et dirigeants ont été très attentifs.

Supporters et dirigeants ont été très attentifs.

Parmi les différents sujets abordés lundi soir à la mons.arena, les choix d’Arik Shivek, au niveau du recrutement, étaient pointés du doigt.

“ C’est bien le coach qui choisit ses joueurs, mais il est faux de penser qu’il a carte blanche ” répondait Thierry Wilquin. “ La réflexion est collégiale, et le coach tranche en dernier, mais toujours selon nos critères au niveau du budget par exemple. Sans oublier l’aspect humain. Sans garanties que tout ira bien, nous n’irons pas chercher un joueur imbuvable, sous prétexte qu’il est fort. Oui, il y a de bons joueurs dans certains autres clubs belges, mais qui sont des poisons dans un vestiaire. Nous n’en voulons pas chez nous. Et puis, en espérant avoir fait les bons choix, il se peut aussi que ces joueurs ne s’adaptent pas à notre club. Ou adoptent un comportement inadéquat une fois chez nous. Cela a été le cas avec Carter et Singletary, qui ont fait des choses inadmissibles en dehors du terrain. Le coach n’y pouvait rien, et nous, employeurs, n’avons pas le droit d’en révéler la teneur, comme dans toute autre entreprise. ”

Par rapport aux “ années Finch ”, certains supporters regrettent aussi le manque de contact entre les joueurs et leurs fans, en marge des matches...

“ Tout d’abord, ce n’est pas une consigne du coach. Les joueurs ont le droit de passer dans les buvettes après les matches! Et nous nous rendons bien compte que ces contacts étaient appréciés par le passé, et que cela manque un peu. Le souci, c’est que certains de nos gars sont un peu timides, comme Taylor ou Cage: deux garçons charmants, mais qui ne sont pas habitués à cela. Ensuite, il arrive que certains soient un peu perdus une fois dans la buvette, ne sachant pas trop qui aborder... Nous réfléchissons à des solutions pour améliorer ça, comme de trouver des parrains, pour nos nouveaux joueurs, parmi nos supporters. Histoire de les guider à leurs débuts, que ce soit en ville, ou auprès des gens qui viennent aux matches. ”

Avez-vous apprécié l’initiative du comité de BMH?

Etes-vous satisfait des réponses apportées par les dirigeants?

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, et autres encouragements...

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent