Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Sports > Jeux Olympiques

Paris et Los Angeles officiellement désignées par le CIO pour organiser les JO 2024 et 2028

Afp

Après une ultime présentation du projet, les membres du CIO ont approuvé à l’unanimité l’attribution des JO.


©AFP

©AFP

Le Comité international olympique (CIO) a officialisé mercredi à Lima l’attribution des jeux Olympiques 2024 à Paris et de l’édition suivante, en 2028, à Los Angeles au terme d’un vote à mains levées à l’unanimité validant l’accord trouvé entre les deux villes. Paris et Los Angeles avaient chacune 25 minutes pour présenter leur dossier.

Qualifiée « d’historique » par Thomas Bach

Cette session est qualifiée «  d’historique  » par Thomas Bach pour plusieurs raisons.

Pour Paris d’abord qui, après trois défaites douloureuses – dont la dernière en 2005 face à Londres-2012 –, décroche enfin le Graal que représentent les JO du centenaire, dans la ville où le baron Pierre de Coubertin avait créé le CIO et fait renaître les JO en 1894.

La décision prend une dimension tout aussi historique pour Los Angeles, déjà hôte à deux reprises des Jeux en 1932 et 1984 et surtout pour le CIO qui rompt avec la tradition en attribuant deux éditions des JO lors d’une même session.

Macron : « Cette victoire, c’est la France »

Emmanuel Macron a salué mercredi l’attribution des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, y voyant «  une formidable reconnaissance de la France » et estimant que « cette victoire, c’est la France  ».

«  Nous venons d’apprendre la bonne nouvelle  », a déclaré M. Macron, qui se trouvait à l’aéroport de Pointe-à-Pitre à la fin d’une visite dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ravagées par l’ouragan Irma.

Paris dévoile ses anneaux olympiques

Sous une pluie drue, des anneaux olympiques géants ont été dévoilés mercredi sur l’esplanade du Trocadéro à Paris, face à la Tour Eiffel, à la suite de la désignation de la capitale française comme ville-hôte des JO-2024, a constaté un journaliste de l’AFP.

Avec la Tour Eiffel scintillante en arrière plan, les anneaux de cinq mètres sur douze ont été éclairés par des projecteurs vers 20h00, peu après le vote décisif et unanime du Comité international olympique, réuni en session plénière à l’autre bout du monde à Lima, au Pérou.

La célébration s’est déroulée quasiment dans l’anonymat, le public présent au Trocadéro n’excédant pas la cinquantaine de personnes.

Etaient notamment présents d’anciens sportifs de haut comme le judoka Thierry Rey ou le nageur Alain Bernard, ainsi également que quelques dirigeants de fédérations sportives.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent