Publié le Samedi 9 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

La FGTB en action chez Jost à Bierset

Rédaction en ligne

La société de transport organisait son Jobs Day sur son site de Bierset.


Une action symbolique menée avec un certain humour.

DR

Une action symbolique menée avec un certain humour.

Le transporteur Jost organisait samedi son Jobs Day à Bierset afin de recruter des chauffeurs. La FGTB en a profité pour mener une action symbolique de «  dénoncer le dumping social à l’œuvre dans de nombreux secteurs et appeler à plus de justice sociale et fiscale  ».

Une vingtaine de personnes étaient présentes. «L’Union européenne et la Belgique demeurent dans une logique de profits à tout prix. Elle engendre une concurrence mortifère entre travailleurs belges et étrangers avec, pour conséquence, un nivellement des salaires par le bas. Le dumping social, ce sont des conditions inhumaines pour les travailleurs exploités et une concurrence déloyale pour les travailleurs et les entreprises respectueuses des règles. Le dumping social, c’est aussi la perte de milliers d’emplois dans de nombreux secteurs et un manque à gagner important pour la Sécurité sociale. La Belgique et l’Union Européenne ne peuvent en aucun cas rester sourds à cette problématique et doivent mettre en œuvre les mesures qui pourront mettre fin au dumping social», a indiqué Minervina Bayon, de la FGTB Liège-Huy-Waremme.

Le syndicat souhaire renforcer la législation et les services d’inspection ; une harmonisation vers le haut des conditions salariales décentes et des régimes de Sécurité sociale ; des conditions de travail normales, un revenu stable et une existence décente pour chaque travailleur européen. Tous les travailleurs européens doivent être traités de la même façon. Indépendamment de leur lieu de travail ; donner la priorité absolue à la lutte contre le dumping social. Au niveau belge, comme au niveau européen ; donner la priorité aux droits de l’Homme et aux droits sociaux fondamentaux face au marché et aux droits économiques.

« Les règles sont là pour protéger les travailleurs, pas pour accroître les bénéfices et le pouvoir des entreprises » selon la FGTB.

Pour rappel, en mai dernier, une vague de perquisitions avait eu lieu sur plusieurs sites de l’entreprise de transport et logistique, dont celui de Battice. Des perquisitions qui se déroulaient dans le cadre de la lutte contre le dumping social.

« Investir dans l’ancrage local »

Avec ce Jobs Day, l’entreprise espère ainsi pouvoir recruter plusieurs dizaines de nouveaux collaborateurs. Plusieurs acteurs du secteur de l’emploi et de la formation, comme le Forem ou le Fonds Social Transport et Logistique, l’école Don Bosco, L’ADG et Actiris se sont par ailleurs associés à cette initiative pour faciliter le recrutement de personnes qui ne disposent actuellement pas des compétences requises en leur présentant les formations existantes.

L’entreprise espère que cette action syndicale n’engendrera pas d’amalgames. Elle rappelle d’ailleurs dans son communiqué de presse que depuis 2008, 921 emplois ont été créés sous contrat belge et chaque année, l’entreprise organise des formations qui représentent un total de plus de 30.000 heures. Selon Jost Group, ceci serait une preuve de sa volonté d’investir dans son ancrage local, suite notamment au développement du projet Trilogiport qui fera passer la surface opérationnelle couverte actuelle de Jost Group dans la province de Liège, de 150.000 m² à 330.000 m². La première phase d’investissement de 17 à 20 millions d’euros a débuté et se clôturera fin de cette année. De plus, la société de transport affirme respecter l’instruction toujours en cours à son encontre et dit d’ailleurs continuer à réfuter avec vigueur les accusations qui ont été portées quant à d’éventuelles pratiques de dumping social.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent