Publié le Vendredi 8 Septembre 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Waimes: trois ambassadeurs choisis pour promouvoir la «Pierre locale»

Rédaction en ligne

Ce vendredi à Waimes, l’asbl Pierres et Marbres de Wallonie a présenté les nouveaux objectifs de l’appellation « Pierre locale », qu’elle a lancée au printemps 2016, ainsi que la création d’un nouveau concept appelé « les ambassadeurs de la pierre locale ». Les trois premiers ambassadeurs, Daniel Dethier, Serge Delsemme et Florence Présent étaient présents pour l’occasion.


L’appellation «
Pierre locale
» concerne toutes les carrières ornementales de Wallonie (ici la carrière Warchenne).

OT

L’appellation « Pierre locale » concerne toutes les carrières ornementales de Wallonie (ici la carrière Warchenne).

Pierres et Marbres de Wallonie attend de ces ambassadeurs qu’ils soient les porte-parole, les défenseurs d’un produit régional de qualité. Un rôle que l’ASBL souhaite ouvrir de façon assez large aux auteurs de projets, aux architectes, aux ingénieurs, aux créateurs et concepteurs en général.

La Wallonie dispose d’une quinzaine de types de roches ornementales telles que le gré, la pierre bleue ou encore le marbre. Des matériaux nobles qui, actuellement, sont difficilement concurrentiels sur le marché en raison des coûts de main-d’œuvre et charges annexes. Les producteurs wallons attendent beaucoup de la mise en œuvre du plan d’action adopté en février par le gouvernement wallon pour favoriser les « achats publics responsables ».

Pierres et Marbres de Wallonie considère que le secteur wallon est intéressant pour l’environnement grâce aux circuits courts entre la production et la livraison des matériaux mais aussi pour l’emploi en raison de la non-délocalisation de celui-ci et du savoir-faire des carriers.

Des architectes et auteurs de projet sont sollicités afin d’intégrer la pierre locale dans leurs réalisations. Les concepteurs du Tram à Liège, de l’Ecoquartier à Coronmeuse (Liège) ou ceux œuvrant au développement du Grognon (Namur) ont ainsi été contactés.

«  Les entreprises sont réceptives à la démarche mais le prix demeure un obstacle dans ce marché concurrentiel. Nous avons des ressources et des entreprises actives dans le domaine. Si le marché s’ouvre, elles devront s’adapter à la demande  », souligne M. Constantini.

Pierres et Marbres de Wallonie compte 29 membres et 36 sites d’extraction. Le chiffre d’affaires du secteur est estimé à 100 millions d’euros. Celui-ci emploie 800 personnes auxquelles il faut ajouter 2.400 emplois indirects.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent