Publié le Mercredi 6 Septembre 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Viré parce que sa couleur de peau déplait aux clients? L'Intermarché de Clabecq réagit pour la première fois

Rédaction en ligne

Pour la première fois, le gérant de l’Intermarché de Clabecq s’est exprimé dans le dossier l’opposant à l’un de ses anciens intérimaires. Ce dernier lui reproche un licenciement sur base de considérations racistes.

Le dossier de Jacques Fourier Njiki Sando a occupé le tribunal correctionnel de Nivelles pendant un certain temps ce mardi matin. Le Genappien s’oppose à l’Intermarché de Clabecq et plus précisément à la société Alsakim dont Bastien Fournier est le gérant. Il lui reproche d’avoir mis fin à son contrat d’intérim sur base de considérations racistes.

Tous les détails de ce dossier, la réaction de l’Intermarché et celle de Jacques Fourier à lire dans notre édition digitale La Capitale Brabant wallon.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent