Publié le Lundi 7 Août 2017 à

Culture > Cinéma

Festival de Locarno : Mathieu Kassovitz : «j'aime la bagarre »

André CEUTERICKAu festival de Locarno

Honoré par le festival de Locarno, Mathieu Kassovitz y a aussi présenté (et défendu avec force et conviction !) le premier long métrage de Samuel Jouy "Sparring" où il joue le rôle d'un boxeur-looser qui, avant de raccrocher définitivement les gants, accepte d'être le sparring partner d'un champion émergent.

"Après cette expérience de tournage, ma passion pour le ring est devenue si forte que, en réalité, j'ai pensé que boxer était pour moi un nouveau challenge et cela m'a donné envie de monter sur un ring pour de bon" a-t'il expliqué. « Finalement, cela correspond bien à mon caractère : j'aime la bagarre, la lutte, l'affrontement. On ne peut pas aimer tout le monde ; les gens qui ne fonctionnent qu'avec l'amour, c'est fatigant ! ».

"Quand j'ai fait « La Haine » (1995), poursuit-il, la production me proposait un titre plus "léger », plus nuancé : « Droit de cité », c'était pas mal, avec un double sens assez subtil mais moi je voulais que les gens sachent ce qu'ils allaient voir, c'est une question de mentalité, d'état d'esprit : « La haine » donc, puisque c'est de cela qu'il s'agit. Mon film parle de la frustration, de la haine, de la violence qui habitent ces jeunes de banlieues qu'on ne respectent pas ».

La boxe est la chose la plus proche de la nature humaine

« Il y a quelques semaines, j'ai fait un vrai combat. J'ai compris que l'important n'était pas de gagner mais de monter sur le ring, d'aller jusqu'au bout du parcours avec courage et détermination, c'est déjà une première victoire en soi. Tu perds mais tu apprends. La boxe, c'est le symbole du risque qu'il faut prendre dans la vie pour avancer. Je vais continuer : j'ai déjà un autre combat prévu pour décembre. Le problème, c'est qu'à l'entraînement, je ne peux pas me donner à fond et prendre tous les coups car je dois quand même me protéger pour continuer à faire l'acteur ! ».

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent