Publié le Vendredi 16 Juin 2017 à

Régions > Charleroi > Actualité

Thuin: des arbres abattus sans autorisation et n'importe comment (vidéo)

C.D.

Lors du conseil communal de ce mardi soir, à Thuin. La Ville a échangé une parcelle d’un terrain avec le Foyer de la Haute Sambre. Jusque-là, rien de particulier, sauf que plusieurs conseillers communaux de l’opposition se sont offusqués : des arbres ont été abattus sur la parcelle avant même que l’accord ne soit passé !


Le tronc tout simplement arraché.

C.D.

Le tronc tout simplement arraché.

«  L’échange n’étant pas encore passé et acté par le conseil communal, que l’abattage d’arbres a débuté ce samedi  », a ainsi affirmé Véronique Thomas (MR). Outre ce questionnement sur le fond… Il y a aussi la forme. «  Ça a été fait n’importe comment  », explique de son côté Christian Morciaux, Ecolo, «  nous sommes en pleine période de nidification, il fallait demander une autorisation au DNF et ça n’a probablement pas été fait. » Il ajoute : «  Des branches sont même tombées sur la route et un automobiliste a failli la recevoir sur sa voiture. Moi qui ai travaillé dans ce domaine, c’est un condensé de tout ce qu’on ne peut pas faire !  »

Sur place, force est de constater les impressionnants dégâts. Les arbres ne sont pas coupés, ils ont l’air arrachés, tout simplement. Et les troncs traînent là, n’importe comment.

Des sanctions

D’après nos informations, cela aurait bien été demandé par le Foyer de la Haute Sambre, avant donc que l’échange ne soit acté. «  Ce que je pointe aussi, ce sont les dérives. Une fois que l’on est proche du pouvoir, on se croit tout permis. On a dit qu’il y aurait des sanctions, j’attends de voir la réaction des autorités  », ajoute Christian Morciaux.

«  L’administration a constaté cet abattage et le point a été mis au collège  », explique de son côté le bourgmestre Paul Furlan (PS), «  s’il y a une infraction, il y aura verbalisation que ce soit la faute d’une personne publique, morale ou privée. L’agent constatateur va faire un rapport mais je ne connais pour l’instant pas le contenu.  »

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent