Publié le Jeudi 18 Mai 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Mons: M. Barletta acquitté de tentative de vol & menace, ses empreintes étaient sur l'une des fenêtres...

G. M.

Acquitté : un jugement sans surprise rendu ce jeudi par le tribunal de Mons envers Mohammed Barletta. Contre lui, l’enquête ne disposait que de trois empreintes sur une fenêtre… «  C’est léger pour condamner  », s’était écriée M e  Catherine Hupez, son avocate. Elle a su convaincre le tribunal présidé par Virginie Bury.


Mohammed Barletta.

FB

Mohammed Barletta.

En 2015, Mohammed Barletta a été reconnu responsable de la mort du pompier Etienne Manise dans l’incendie d’Imagix. En prison depuis, il répondait cette fois d’une menace par SMS et d’une tentative de vol – qui serait une sorte de mise à exécution de ce fameux SMS. Au nom du parquet, Céline Carrette avait requis l’acquittement pour le SMS de menace, mais un an pour tentative de vol.

Le SMS datait de juillet 2014. Envoyé à un couple de citoyens de Quévy, il avait cette teneur :

«  On est passés chez toi. On est venus de Marseille pour rien. On te donne deux heures pour payer 20.000 euros. Tu as 5 minutes pour répondre  ». Justement, le couple avait remarqué, dans la foulée, une trace de pesée sur l’une des fenêtres. La police a été appelée pour constater. Elle avait trouvé 3 empreintes de doigts à l’époque. Elles ont été attribuées à Mohammed Barletta.

«  En juillet 2014, je suis allé chez eux au sujet d’un chien à adopter, a raconté le prévenu. Mais je n’ai finalement pas pris de chien. Je ne connaissais pas ces gens. Je n’avais aucune raison de leur adresser un SMS de menaces ! »

L’étude du GSM d’où provenait le SMS ne s’est pas avérée concluante. L’un voisin avait vu un voleur chipoter la fenêtre où étaient les traces... Mais il a décrit le voleur comme étant plus grand que Mohammed Barletta. «  C’est facile de dire que c’est moi sur base de 3 empreintes ! », a protesté le prévenu. «  J’ai juste touché la fenêtre en essayant de voir si quelqu’un était à l’intérieur. Je n’ai pas pratiqué ces pesées !  »

La justice a décidé d’acquitter le jeune homme déjà connu des milieux judiciaires. Sans preuve, il valait mieux acquitter.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent