Publié le Vendredi 21 Avril 2017 à

Actualité > Politique

Le bouddhisme en passe d'être reconnu par le gouvernement

Christian Carpentier

Les contacts vont désormais bon train entre l’Union Bouddhique Belge et le ministre Koen Geens pour faire aboutir cette reconnaissance. Elle mettra le bouddhisme sur le même pied que la laïcité. Avec des conséquences concrètes, notamment dans l’enseignement...

Exclusivité Sudpresse

Vos enfants pourront-ils bientôt opter pour un cours de bouddhisme à l’école ? La probabilité s’en rapproche. Le cabinet du ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), travaille en effet en ce moment à un projet de loi, avec l’Union Bouddhique Belge (UBB). «Nous aurons encore une réunion de travail à ce sujet au cabinet du ministre ce vendredi», nous détaille Carlo Luyckx, président de l’UBB. La porte-parole du ministre confirme de son côté qu’effectivement, les choses sont «en bonne voie».

Depuis plusieurs années déjà, l’Union perçoit un subside de l’État belge, pour l’aider à se structurer en vue de cette reconnaissance. Il sera de 162.000 euros pour cette année 2017. Et l’aboutissement de la démarche semble proche. «L’idée, selon le projet de loi sur lequel nous travaillons et qui doit encore faire l’objet d’un accord au sein du gouvernement, serait d’obtenir une reconnaissance en tant que philosophie non confessionnelle à partir de janvier 2018», détaille M. Luyckx à Sudpresse.

Découvrez toutes les conséquences de cette décision, notamment sur la possibilité de suivre un nouveau cours dans les écoles, dans nos journaux de ce vendredi ainsi que sur nos éditions digitales.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent