Publié le Mercredi 19 Avril 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Mons: G.-L. Bouchez déjà en campagne pour 2018

C.T.

Il n’y aura (peut-être) pas de liste MR à Mons aux prochaines élections communales, en 2018. Le chef de groupe réformateur a annoncé ce mercredi son intention de former une liste «  de rassemblement pour une nouvelle majorité communale » ouverte à qui voudra, sans tenir compte des étiquettes politiques. Objectif : empêcher le PS de décrocher une fois de plus la majorité absolue.


Objectif
: mettre fin à la majorité absolue à la tête de la ville de Mons.

Photonews

Objectif : mettre fin à la majorité absolue à la tête de la ville de Mons.

Encadré de trois autres élus MR -Jean-Marc Lecocq, Emmanuel Tondreau, Hervé Jacquemin- Georges-Louis Bouchez a donc ouvert la campagne, à un an et demi des élections.

La future liste n’a pas encore de nom -«  il sera annoncé le 14 octobre  ». Elle ne s’appellera pas MR, en tout cas... Sauf si elle échoue à attirer des candidats d’autres horizons. La liste n’a pas encore de noms de candidats extérieurs à faire valoir. Elle n’a pas non plus de barrière idéologique : «  même un communiste  » (sic) pourrait la rejoindre. Seule limite à ne pas franchir : les «  valeurs de base  ». Racistes, sexistes et autres intégristes sont priés de s’abstenir.

S’agira-t-il, en clair, d’une liste anti-Di Rupo? Georges-Louis Bouchez s’en défend, se plaignant au passage d’être la cible de «  caricatures mensongères et blessantes  » depuis qu’il a été renvoyé dans l’opposition.

En revanche, le futur rassemblement a déjà une ébauche de programme, basée sur les multiples propositions lancées par le MR depuis les bancs de l’opposition au conseil communal. A lire dans la nouvelle édition digitale de LA PROVINCE, ainsi que les réactions de Jacques Hamaide et de Charlotte De Jaer, en cliquant ici.

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent