Publié le Mercredi 13 Juillet 2016 à

Régions > Mons > Actualité

Déjà de nombreux dresseurs Pokémon dans les rues de Mons-Borinage !

Rédaction en ligne

Partir à la chasse aux Pokémon à Mons, dans le Borinage et partout ailleurs en Belgique. C’est ce que font déjà de nombreux adeptes de « Pokémon Go », cette nouvelle application en réalité «augmentée» lancée la semaine dernière. Si elle est déjà téléchargeable non-officiellement, elle sera bientôt disponible gratuitement sur les boutiques Android et iOS de vos smartphones. Le phénomène a déjà gagné notre région. Un rendez-vous est d’ailleurs fixé dès ce mercredi sur le site du festival de Dour.


Le nouveau jeu pousse les dresseurs dans les rues pour capturer des Pokémon.

C.P.

Le nouveau jeu pousse les dresseurs dans les rues pour capturer des Pokémon.

Lors de vos balades en ville, vous avez peut-être croisé de jeunes enfants ou adultes, la tête plongée dans leur téléphone. Sachez qu’à l’avenir, vous risquez d’en voir davantage. La cause de ce drôle de virus : l’application en réalité augmentée « Pokémon Go ».

Cela faisait des mois que les adeptes des jeux vidéos attendaient la sortie de ce nouveau jeu au concept innovant : «Pokémon Go est un jeu en réalité augmentée  », explique Samuel M., gestionnaire de la page Facebook des fans belges et rédacteur pour le site « les players du dimanche ». «  C’est-à-dire que les gens doivent sortir dans la rue pour jouer

Pour faire simple, les joueurs se transforment en véritables chasseurs de Pokémon (même s’ils préfèrent le terme « dresseurs ») et arpentent les rues à la recherche de ces petites bêtes aux pouvoirs divers. C’est en effet via les GPS et appareils photo intégrés à leur téléphone que les « dresseurs » capturent leurs Pokémons.

Des milliers de Belges se sont déjà laissés séduire par le concept, notamment dans notre région (Havré, Jemappes, Frameries, Mons...). Pourtant, l’application n’est pas encore officiellement disponible. Selon différents sites spécialisés, la sortie officielle de « Pokémon Go » a été retardée en Europe suite à des soucis liés au succès inattendu de l’application. Qu’à cela ne tienne, des milliers de Belges ont cherché à contourner les problèmes et ont déniché une version en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon ou aux États-Unis.

Ce qui attire ces « dresseurs » amateurs, c’est bien sûr le côté nostalgique du jeu. En dehors de l’obligation de sortir dans la rue, le jeu met en avant certains lieux emblématiques de nos régions tels que des statues ou peintures, derrière lesquelles se cachent des cadeaux.

Petit bémol : l’application use à grande vitesse la batterie de votre téléphone. Attention aussi aux risques auxquels vous pourriez être confronté. «  Parfois, on est tellement absorbé qu’on pourrait en oublier de regarder autour de soi et d’être attentif aux voitures. Un conseil : évitez de pointer votre téléphone vers une fenêtre ou des personnes», avertit Vincent, utilisateur borain. Un rendez-vous a déjà été fixé au Dour festival, qui débute ce mercredi.

Retrouvez des réactions de joueurs de la région de Mons-Borinage ainsi que des détails sur ce phénomène dans notre édition de ce mercredi

Faites de laprovince.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent